01/11/2008

Convulsions hyperthermiques

Définition :

Les convulsions hyperthermiques (encore appelées fébriles) sont des crises d’épilepsie survenant à l’occasion d’une élévation de la température. Elles surviennent le plus souvent chez le petit enfant (entre 9 mois et 5 ans) et traduisent la susceptibilité plus grande du cerveau à déclencher une crise d’épilepsie en cas de fièvre à cet âge

Le diagnostic repose sur la coexistence

- d'une crise convulsive
- et d'une fièvre élevée, souvent supérieure à 39°C,
en dehors de toute infection du système nerveux central (méningite, méningo-encéphalite).

On distingue deux types :

a) Convulsion hyperthermique simple : 90% des cas

Les caractéristiques cliniques de la convulsion sont :

1. Age de survenue : entre 9 mois et 5 ans
2. Durée brève (inférieure à 10 minutes)
3. Crise généralisée, absence de déficit moteur post-critique
4. Absence de pathologie neurologique sous jacente

b) Convulsion hyperthermique complexe : 10% des cas

Les signes de gravité sont :

  1. Age de survenue : < à 9 mois ou > à 5 ans
  2. Durée de la crise > à 15 minutes
  3. Caractère focal de la crise, touchant un hémicorps ou accompagnée d'un déficit moteur post critique
  4. Retard psychomoteur antérieur à la crise convulsive ou examen neurologique anormal
  5. Antécédents familiaux d'épilepsie

Conduite à tenir :

-         Noter l’heure du début de crise et la durée de celle-ci
-         protéger l’enfant pendant la crise (traumatisme, morsure, …)
-         si obstruction des voies aériennes supérieures,
  o       placer une canule de Guedel de taille adaptée
  o       PLS
-         Surveiller attentivement l’enfant (conscience, ventilation, …)
Une fois la crise terminée,
-         Mesurer la température
-         faire baisser la température de l'enfant rapidement
  o       déshabiller totalement l’enfant
  o       donner un bain de 2° de moins que la température de l’enfant
  o       mouiller l’enfant (aussi la tête) avec de l'eau tiède sans l'essuyer et éventuellement placer l’enfant mouillé devant un ventilateur
-         L'enfant doit être examiné par un médecin après l'épisode (la possibilité d'une infection du système nerveux central doit cependant toujours être écartée)

-         Hospitalisation si
  o       première convulsion hyperthermique chez le nourrisson de moins de 2 ans
  o       crise complexe.
-         Dans le cas d'un pronostic favorable, le contraste est toujours grand entre la bénignité des convulsions hyperthermiques et le vécu dramatique des parents. Il doit être pris en compte dans l'évaluation et le choix de l'attitude thérapeutique.
-         Rechercher la cause de la fièvre
-         En cas de fièvre chez un enfant à risque de convulsions hyperthermiques, il parait prudent d’instaurer immédiatement un traitement antipyrétique. (Brit Med J 303 : 634-636 (1991)). 

Pronostic :

 -         Le risque de récidive après un premier épisode de convulsions hyperthermiques est de 20 à 40% ;
-         Les résultats d'une étude de cohorte chez 381 enfants montrent que les enfants ayant présenté des convulsions hyperthermiques, même récidivantes, sans traitement préventif ne diffèrent pas des enfants qui n' ont jamais fait de convulsions hyperthermiques pour ce qui concerne leur développement intellectuel et comportemental (N Engl J Med 338 : 1723-1728 (1998)).