29/11/2009

Grippe : Mutation virus A/ H1N1

Plusieurs pays ont signalé des mutations du virus de la grippe A (H1N1).
Ces mutations sont de deux types: celles qui entraînent une résistance au Tamiflu et celles qui modifient l'hémagglutinine, une protéine de la surface du virus.

La mutation, connue comme étant D222G sur le domaine de liaison du récepteur, permet au virus de se reproduire plus profondément dans les poumons. Cette mutation permet au virus de se lier à des récepteurs dans des cellules tapissant les poumons, qui sont légèrement différentes de celles situées dans le nez et la gorge. (NB : changement au domaine de liaison du récepteur identifié dans des échantillons de 1918 et 1919.)

La virulence du virus est donc plus grande.

Cette mutation ne remet pas en cause l’intérêt du vaccin.

Rem : la mutation en HA, en position 222 sur le virus pandémique correspond à la position 225 sur le H3N2 ( cela dépend quel système de référence utilisé).

10:00 Écrit par Dr CD dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amu, vaccin, grippe |  Facebook |

06/11/2009

épidémiologie des infections respiratoires

La surveillance des infections respiratoires en Belgique jusqu à cette semaine (19 au 25 octobre 2009, soit semaine 43).

grippe 2009 semaine 43

A partir de demain, samedi 9 novembre, le vaccin contre la grippe A/H1N1 sera disponible.

02/11/2009

Grippe : vaccin

Ambulanciers, vaccinez-vous !

Pourquoi ?

1° vous protéger face à la grippe. On est vraiment malade pendant 7 à 10 jours, et personne n'est à l'abri d'une complication (sinusite, bronchite, pneumonie bactérienne, syndrome de Guillain-Barré, réactivation d’un virus Herpès – bouton de fièvre, zona - ou autre) ;

2° éviter de propager la grippe autour de vous, tant vos proches (vos enfants, votre conjoint, vos petits-enfants), vos collègues de travail que vos patients ;

3° les patients faisant appel à l’Aide Médicale Urgente sont des patients fragilisés et souvent porteurs d’une autre pathologie qui peut décompenser suite à une infection grippale (diabète, BPCO, asthme, cardiopathie ischémique, insuffisance hépatique, immunodépression, …)

En pratique, le vaccin sera disponible chez votre médecin traitant à partir du 07 novembre 2009. Le vaccin est entièrement remboursé et la consultation médicale remboursée classiquement.

14:47 Écrit par Dr CD dans Aide médicale Urgente | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amu, vaccin, grippe |  Facebook |

30/10/2009

Grippe A/ H1N1 : Qui vacciner ?

Groupes à risque et donc à qui il faut recommander la vaccination :

 

- les patients atteints d’une maladie chronique affectant la fonction respiratoire comme asthme, Broncho-Pneumopathie ChroniqueObstructive (BPCO), mucoviscidose, broncho-dysplasie…

- les patients souffrant d’une pathologie cardiaque chronique à l’exception d’hypertension non compliquée

- les patients diabétiques

- les patients porteurs de pathologies neuromusculaires chroniques

- les patients qui souffrent d’une atteinte neurologique sévère

- les patients atteints d’une insuffisance rénale ou hépatique modérée à sévère

- les patients immunodéprimés suite à une maladie ou un traitement

- les patients porteurs de désordres métaboliques héréditaires

- les femmes enceintes aux  2ème  et 3ème  trimestres

- les personnes âgées de plus de 65 ans.

Parmi les groupes prioritaires, les autorités sanitaires on choisit :

-      les professionnels de la santé, le personnel hospitalier et le personnel des établissements de santé, y compris les ambulanciers, le personnel de la Croix-Rouge et le personnel des pharmacies.

-      Les parents et les personnes en ayant la garde légale d’enfants de moins de 6 mois.

-      Le personnel d’encadrement des crèches, des écoles maternelles, de l’enseignement primaire et secondaire.

 

Pour rappel, la vaccination est un acte médical. Ce dernier peut être confié à une infirmière en présence du médecin ! La raison en est assez simple. En cas de réaction allergique, il faut pouvoir administrer le traitement adéquat le plus rapidement possible.

21:58 Écrit par Dr CD dans Aide médicale Urgente | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : amu, vaccin, grippe |  Facebook |

24/10/2009

Vaccin de la grippe : Pourquoi tant de questions ?

Pour élaborer un vaccin, les laboratoires utilisent des antigènes (microscopiques particules) du virus en question.

Le but est de faire produire par le système immunitaire de l’organisme, des anticorps capables de protéger la personne contre le « vrai » virus.

 

Parfois, certains antigènes ne stimulent pas assez le système immunitaire.

La solution ?
- augmenter la dose d’antigène

- prévoir un rappel à 3 semaines d’intervalle
- ajouter au vaccin un adjuvent.

 

Les adjuvants classiques sont des sels d’aluminium et récemment des émulsions huileuses à base de squalène (huile naturelle retrouvée notamment dans l’huile de foie de requin).
Leur but est de pièger les antigènes dans des gouttelettes afin qu’ils soient en contact plus longtemps avec le système immunitaire chargé de les repérer. Ils ont aussi d’autres avantages, parmi lesquels le fait de pouvoir utiliser une plus petite dose d’antigène dans le vaccin (ce qui est très utile en situation de pandémie comme actuellement avec la grippe A/H1N1).

 

Mais, …. Ce sont eux que l’ont montre du doigt lorsque des effets secondaires de types réaction immunologique contre le système immunitaire surviennent. (Syndrome de Guillain-Baré, SEP, etc).

 

En termes de santé publique, il n’y a pas photo : le vaccin est  indispensable. Un rapide calcul.

30 % de gens infectés et 1 à 3 % de mortalité. Cela nous fait près de 1 % de mortalité sur la population globale. Alors que le risque d’accident immunologique sur vaccin est de 0.001 % !

Si le vaccin protège bien, en termes de population, il est évident qu’il faut vacciner.

Sur le plan individuel, le calcul est plus complexe car on ne connait pas toutes les variables …

07:30 Écrit par Dr CD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : risques, vaccin, grippe |  Facebook |

16/10/2009

Vaccin grippe A/H1N1

Le vaccin contre le virus pandémique de l’influenza H1N1 qui est mis à disposition en Belgique, s’appelle Pandemrix®

Plus d’informations sur: www.emea.europa.eu/humandocs/Humans/EPAR/pandemrix/pandem... (avec e.a. le rapport d’évaluation public et le Résumé des Caractéristiques du Produit).

Chaque dose de ce vaccin contient 3.75 ug d’antigène du virus de la grippe pandémique d’origine porcine A H1N1 2009 et un adjuvant de GSK: le ASO3. Le vaccin s’administre en 2 doses avec un intervalle minimal de 3 semaines.

Deux vaccins contre la grippe A (H1N1) développés par le groupe britannico-américain GlaxoSmithKline et par le Suisse Novartis ont reçu le feu vert de l’Agence européenne du médicament (EMEA).
Ces vaccins sont conformes aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et aux décisions de l’Union Européenne (UE) pour la pandémie de grippe A (H1N1).
Il s’agit de Focetria (Novartis) et Pandemrix (GlaxoSmithKline).

 

Le vaccin n’est disponible que sur prescription médicale.

 

Beaucoup d’agitation suite à une tentative d’obliger la vaccination du côté du cabinet de notre ministre de la santé. Heureusement, la commission de la santé de la Chambre a réussi à bloquer cette obligation de vaccination. Donc, faites confiance à votre médecin traitant qui vous connait bien et vous conseillera au mieux.

11:55 Écrit par Dr CD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vaccin, grippe |  Facebook |